Skip to main content

Trouver des réponses aux défis sociétaux

Research Topic Chapter
News flash intro
Toutes nos activités ont un objectif commun: élargir notre connaissance des atmosphères des corps célestes… pour trouver des réponses aux défis de société liés à l'environnement naturel dans lequel nous vivons.
Body text

Au fil des ans, l'aéronomie est devenue une discipline scientifique couvrant une très grande variété de sujets. Et l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) a évolué parallèlement à cette tendance. Pour ce rapport d’activité, il est donc de plus en plus difficile de faire un choix représentatif parmi tous les sujets de recherche qui sont étudiés à l'institut et les services qui en découlent. Le succès des observations de l’atmosphère de Mars par l’instrument NOMAD, dont le chercheur principal est un scientifique de l’IASB, fait partie des points forts de la période écoulée. Il convient également de mentionner le lancement de la première mission Sentinel atmosphérique (S5P), qui fournit des informations sur l'ozone, la qualité de l'air et le climat, et dans lequel l’IASB joue un rôle clé. Le succès des portes ouvertes peut aussi être souligné: elles ont été organisées en collaboration avec nos institutions partenaires à Uccle lors du dernier week-end de septembre 2018 et ont attiré environ 10 000 visiteurs!

Toutes nos activités ont un objectif commun: étendre notre connaissance des atmosphères des corps célestes, en tant que contribution au patrimoine scientifique de notre pays, et pour apporter des réponses aux défis sociétaux liés à notre environnement naturel et avec lesquels nous sommes confrontés aujourd’hui, non seulement en Belgique, mais également à l’échelle mondiale. Ces défis incluent, entre-autre:

  • l'impact des émissions sur le changement climatique et la qualité de l'air
  • la reconstitution de la couche d'ozone qui nous protège des rayons UV puissants du Soleil
  • l'impact de la météo spatiale sur l'aviation, etc.

Comme en témoignent un certain nombre de projets proposés, l’Institut joue un rôle de premier plan dans la communauté internationale des chercheurs, dans le cadre de programmes spatiaux européens soutenus par la Belgique et de l’initiative Copernicus. Copernicus est le programme d'observation de la Terre de l'Union européenne qui vise à fournir à tous les citoyens européens des informations et des services concernant notre planète et son environnement grâce à des observations par satellite et à d'autres observations in situ. L'institut est également un partenaire important de l'industrie belge et fournit ou coopère en matière de formations dans les universités belges. Il propose des expositions et des conférences pour les écoles et le public. Il est quelque peu triste de constater que, malgré la reconnaissance et l'appréciation du public à l'échelle internationale, le soutien de l'Institut par le gouvernement fédéral diminue (comme il diminue pour toutes les institutions scientifiques fédérales) et entraîne des conditions de travail difficiles. Cette diminution mettrait en péril l'image internationale de la recherche fédérale et réduirait la compétitivité de l'institution en tant que partenaire de projets internationaux dans un avenir proche.

L’un des atouts majeurs de l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique est de pouvoir compter sur un nombre important d’employés dynamiques:

  • des scientifiques passionnés par les nombreuses facettes de la recherche en aéronomie et son importance pour la société
  • du personnel technique qui continue à travailler pour le soutien de la science et le bon fonctionnement de l'institution

Je leur en suis extrêmement reconnaissant. Cependant, en raison des conditions de travail difficiles, les chercheurs qualifiés risquent de chercher refuge à l'étranger tandis que les employés perdent leur motivation.

Les exemples de nos contributions aux objectifs ci-dessus sont nombreux: vous pouvez les découvrir dans ce rapport d'activité en ligne.

Je vous invite à un voyage instructif et fascinant à travers ce rapport.

Martine De Mazière

Directrice générale a.i.

14 décembre 2018

Figure 2 body text
Figure 2 caption (legend)
Les portes ouvertes ont attiré environ 10 000 visiteurs.